Contacts

  • Pour tout contact concernant le site ou demander de recevoir des informations sur ses mises à jour :

Écrire à l’adresse suivante (en français ou en anglais) : azadi79.09@googlemail.com

  • Pour tout contact avec le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran en France :

Écrire à l’adresse suivante (en français ou en farsi) : yadi.j100@free.fr

One response

14 06 2010
shahmira Gharaie

با سلام،قرایی هستم از لوکزامبورگ. در روز 12 ژوئن با همکاری امنستی واحد لوکزامبورگ گردهمایی در این شهر ترتیب داده شد .مطلب زیر نوشته یکی از فعالین حقوق بشر در این شهر است که در واقع برنامه ریزی را به عهده داشت.مطلب فرانسوی است. موفق باشید.
http://www.amnesty.lu/spip/spip.php?article3565

Parce qu’un autre Iran est possible

Amnesty International avait dû choisir sept d’entre eux pour parler de ce qui se passe aujourd’hui en Iran, dans le secret des prisons iraniennes, parmi les plus noires au monde. Sept hommes et femmes, entre 20 et 45 ans, avec en commun leur courage, leur révolte, et leur désir profond de lendemains meilleurs pour leur pays.

Sept prisonniers d’opinion, enfermés, isolés, maltraités, humiliés, torturés, jouets sans défense aux mains d’un régime sanguinaire. Coupables simplement d’avoir osé faire savoir qu’ils n’étaient pas d’accord.

Il y a un an, le 12 juin 2009, les Iraniens votaient pour élire leur président. L’espoir que ce scrutin avait suscité avait fait descendre dans les rues plusieurs semaines auparavant une foule enthousiaste et joyeuse. Dans les semaines qui suivirent, c’est la colère et la consternation qui la firent défiler à nouveau, pour demander « Where is my vote ? ». Qu’avez-vous fait de ma voix ?

La suite, violente, terrible, inhumaine, nous la connaissons tous. Le pouvoir qui écrase sans pitié ceux qui se mettent en travers de son chemin, ne s’est pas arrêté en juin 2009. Le rouleau compresseur continue son travail de destruction et de déshumanisation dans l’obscurité des geôles iraniennes.

C’est pourquoi le groupe des jeunes d’Amnesty International Luxembourg était là ce samedi 12 juin 2010. Pour ne pas oublier. L’oubli, le pire cauchemar d’un prisonnier. Hengameh Shahidi, Shiva Nazar Ahari, Majid Tavakkoli, Ahmad Zeidabadi, Zia Nabavi, Abolfazl Abedini Nasr, Mohammad Amin Valian, nous avons parlé de vous pour nous souvenir aussi de tous les autres, impossibles à nommer un par un, des centaines d’autres, célèbres ou inconnus, qui sont vos compagnons de souffrance et d’héroïsme, là-bas, en Iran.

Mais ici, au Luxembourg, une petite lumière s’est allumée ce samedi 12 juin, à 13 heures 30, tandis que nous parlions de vous, en Iran. Une petite Iranienne a vu le jour au Luxembourg, première née de parents qui ont fui la répression iranienne. Et les bruits se sont tus un instant autour d’elle. Bienvenue dans ce monde que nous voulons faire plus juste et plus beau pour elle. Nous faisons le rêve qu’un jour, la toute petite Donya, « le monde » en langue persane, pourra marcher au soleil dans les rues de Téhéran, avec ses parents, dans un Iran enfin libre et démocratique. C’est aussi pour elle que nous étions là ce samedi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :