Grève des conducteurs de taxis à Sanandaj

12 05 2013

Sanandaj, Iran, 11 mai 2013 :

Le Comité de Coordination pour Aider à Former des Organisations Ouvrière rapporte que les conducteurs de taxis de Sanandaj ont lancé une grève sauvage coordonnée. Malgré les efforts répressifs des brutes de la sécurité du régime et des voyous en civil, la grève commencée à 9 heures a continué jusqu’à 11 heures. Pendant la grève, les conducteurs de taxis ont bloqué des routes principales de la ville.

sanandaj

Le comité rapporte que le Service d’Organisation des Taxis avaient menacé les grévistes de leur saisir leurs véhicules et de leur retirer leurs licences en cas de poursuite de la grève. Selon le rapport, des agents du régime ont confisqué de nombreuses plaques de licence de grévistes.

Lire la suite »





Des centaines de travailleurs manifestent à Sanandaj

2 05 2013

Malgré les mesures des forces de répression et les arrestations de militants ouvriers, une manifestation a été organisée à l’occasion du 1er Mai, journée internationale des travailleurs, au centre de Sanandaj (Kurdistan d’Iran).

Selon un rapport du Comité du Kurdistan du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, des militants ouvriers se sont rassemblés et ont déployé des banderoles rouges avec des slogans comme « travailleurs du monde entier, unissons-nous », « libérez les travailleurs emprisonnés » ou »libérez les prisonniers politiques ». De nombreux passants se sont joints au cortège.

Lire la suite »





Protestations à Sanandaj pour la libération de militants ouvriers

18 03 2013

Sanandaj, Iran, 17 mars 2013 :

Les familles des militants ouvriers arrêtés se sont rassemblées devant le bureau des « renseignements » à Sanandaj pour demander la libération immédiate de leurs proches. Les familles s’étaient déjà rassemblées au même lieu et pour défendre la même revendication depuis l’arrestation de Azadi, Hamed Mahmood-Nezhad, Behzad Faraj-Ollahi, Seyed Khaleh Hoseini, et Vafa Ghaderi le 7 mars par des brutes des « services de renseignement », arrestations vraisemblablement orchestrées pour éviter toute protestation des ouvrières et des ouvriers de Sanandaj à l’occasion du 8 mars. Selon un communiqué du Comité du Kurdistan du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, lors de la protestation du 16 mars le bâtiment des « services de renseignement » a été attaqué.

Le Comité de Coordination pour Aider à la Formation des Organisations Ouvrière rapporte que ces manifestations continueront chaque jour et que les familles prévoient de manifester devant le gouverneur du Kurdistan pour la libération de leurs proches.

Plus d’informations en farsi





Cinq militants ouvriers arrêtés à Sanandaj

11 03 2013

Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières :

Le jeudi 7 mars à 6 heures u matin, cinq militants ouvriers et membres du « Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières » ont été arrêtés par les agents du ministère des renseignements dans la ville de Sanandaj.

Les militants arrêtés le 7 mars sont : Wafa Ghaderi, un célèbre militant ouvrier, Khaled Husseini, Behzad Farajolahi, Hamed Mahmoud Nejad et Ali Azadi.

Le Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières appellent toutes les organisations ouvrières, organisations de défense des droits humains et personnes concernées à exprimer leur forte condamnation de cette attaque contre les organisations ouvrières et les militants en Iran et à demander la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées.





Images de la grève générale à Marivan

16 01 2013

Le 12 janvier 2013, la population de Marivan, au Kurdistan d’Iran, a suivi un appel à la grève de 15 à 17 heures pour protester contre la condamnation à mort des deux prisonniers politiques Zanyar et Loghman Moradi.

Images de la grève générale du 12 janvier à Marivan transmises par le Comité du Kurdistan du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran :

Lire la suite »





Pétition : Ne laissez pas exécuter Zaniar Moradi et Loghman Moradi

13 01 2013

Pétition adressée à Catherine Ashton, Haute Représentante des Affaires Etrangères de l’Union Européenne et à Ali Khamenei, dirigeant de la République Islamique d’Iran :

« J’exprime ma plus forte protestation contre l’emprisonnement et la condamnation à mort de Zaniar Moradi et Loghman Moradi. Je vous demande de faire pression sur le régime islamique d’Iran pour annuler les condamnations à mort de ces deux prisonniers politiques et de les libérer immédiatement. »

La pétition peut être signée à cette adresse :
http://www.change.org/petitions/please-do-not-let-them-execute-loghman-and-zenyar

Message de Zenyar Moradi, 4 janvier 2013 :

A tous les gens du monde qui sont de mon groupe d’âge

Je refuse de penser à ma mort ; je ne veux pas emmener mes aspirations à la vie dans ma tombe.

Mon nom est Zaneyar Moradi.

Actuellement je suis dans le couloir de la mort, dans ma cellule de prison à Karaj, Iran, et je veux vous parler à vous jeunes gens d’Europe et d’Amérique. Je veux parler aux gens qui ont mon âge et qui vivent au Japon, en Australie, en France, en Afrique et partout dans le monde.

S’il vous plaît, NE LES LAISSEZ PAS ME PENDRE !

Lire la suite »





Grève générale à Marivan contre l’exécution de deux jeunes

13 01 2013

Comité International Contre les Exécutions, 12 janvier 2013 :

La population de Marivan, dans la province du Kudistan à l’Ouest de l’Iran, ont mené aujourd’hui (12 janvier NdT) une grève générale pour protester contre les condamnations à mort de  Zanyar et Loghman Moradi.

Zanyar et Loghman Moradi

La grève est survenue suite à un appel à la grève du Comité International Contre les Exécutions (ICAE) et des familles des Moradi ainsi que d’une campagne mondiale contre l’exécution imminente des deux militants.

Zanyar et Loghman sont deux jeunes cousins dont la condamnation à mort pour leur appartenance supposée à une organisation politique d’opposition a été confirmée par les autorités judiciaires de la République Islamique.

Selon nos rapports de Marivan, la ville était comme arrêtée, avec des magasins fermés dans de nombreux quartiers. L’appel à la grève allait de 15 à 17 heures (heure locale) et malgré les menaces et intimidations des forces de sécurité du régime, la grève a été observée. Dans toutes les principales rues et places du centre-ville, comme les boulevards Jomhuri, Shahrak e San’ati, et Resalat Boulevard, la place Jahad Square, les bazars et centres commerciaux ont fermé.

Lire la suite »