Résolution en solidarité avec les travailleurs emprisonnés et les prisonniers politiques en Iran

26 01 2013

Free Them Now ! (Campagne pour la Libération des Travailleurs Emprisonnés en Iran), 26 janvier 2013 :

Résolution en solidarité avec les travailleurs emprisonnés et les prisonniers politiques en Iran

Le régime en Iran a de nouveau franchi un cap de sa persécution des militants ouvriers, avec un plus grand nombre d’arrestations et le harcèlement à l’encontre de ceux qui sont déjà en prison et leurs familles. Ces militants en prison n’y sont que pour leurs activités syndicales. Ils doivent être libérés immédiatement et sans condition.

Behnam Ebrahimzadeh, un militant ouvrier et des droit des enfants, membre du Comité pour Poursuivre la Mise en Place d’Organisations Ouvrières en Iran, a été arrêté en juin 2010 et condamné à 5 ans de prison pour son activité syndicale. Actuellement, Nima, son fils âgé de 13 ans, est gravement atteint d’un cancer et le régime criminel refuse de permettre à son père de sortir pour être à ses côtés. Suite aux pressions de sa famille et de campagnes, Ebrahimzadeh a obtenu une visite d’une demi-heure le 14 janvier puis une libération temporaire le dimanche 20 janvier pour deux jours. Cependant, Ebrahimzadeh a besoin d’être aux côtés de son fils pendant toute la durée de son traitement.

Lire le reste de cette entrée »





Images de la grève générale à Marivan

16 01 2013

Le 12 janvier 2013, la population de Marivan, au Kurdistan d’Iran, a suivi un appel à la grève de 15 à 17 heures pour protester contre la condamnation à mort des deux prisonniers politiques Zanyar et Loghman Moradi.

Images de la grève générale du 12 janvier à Marivan transmises par le Comité du Kurdistan du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran :

Lire le reste de cette entrée »





Pétition : Ne laissez pas exécuter Zaniar Moradi et Loghman Moradi

13 01 2013

Pétition adressée à Catherine Ashton, Haute Représentante des Affaires Etrangères de l’Union Européenne et à Ali Khamenei, dirigeant de la République Islamique d’Iran :

« J’exprime ma plus forte protestation contre l’emprisonnement et la condamnation à mort de Zaniar Moradi et Loghman Moradi. Je vous demande de faire pression sur le régime islamique d’Iran pour annuler les condamnations à mort de ces deux prisonniers politiques et de les libérer immédiatement. »

La pétition peut être signée à cette adresse :
http://www.change.org/petitions/please-do-not-let-them-execute-loghman-and-zenyar

Message de Zenyar Moradi, 4 janvier 2013 :

A tous les gens du monde qui sont de mon groupe d’âge

Je refuse de penser à ma mort ; je ne veux pas emmener mes aspirations à la vie dans ma tombe.

Mon nom est Zaneyar Moradi.

Actuellement je suis dans le couloir de la mort, dans ma cellule de prison à Karaj, Iran, et je veux vous parler à vous jeunes gens d’Europe et d’Amérique. Je veux parler aux gens qui ont mon âge et qui vivent au Japon, en Australie, en France, en Afrique et partout dans le monde.

S’il vous plaît, NE LES LAISSEZ PAS ME PENDRE !

Lire le reste de cette entrée »





Grève générale à Marivan contre l’exécution de deux jeunes

13 01 2013

Comité International Contre les Exécutions, 12 janvier 2013 :

La population de Marivan, dans la province du Kudistan à l’Ouest de l’Iran, ont mené aujourd’hui (12 janvier NdT) une grève générale pour protester contre les condamnations à mort de  Zanyar et Loghman Moradi.

Zanyar et Loghman Moradi

La grève est survenue suite à un appel à la grève du Comité International Contre les Exécutions (ICAE) et des familles des Moradi ainsi que d’une campagne mondiale contre l’exécution imminente des deux militants.

Zanyar et Loghman sont deux jeunes cousins dont la condamnation à mort pour leur appartenance supposée à une organisation politique d’opposition a été confirmée par les autorités judiciaires de la République Islamique.

Selon nos rapports de Marivan, la ville était comme arrêtée, avec des magasins fermés dans de nombreux quartiers. L’appel à la grève allait de 15 à 17 heures (heure locale) et malgré les menaces et intimidations des forces de sécurité du régime, la grève a été observée. Dans toutes les principales rues et places du centre-ville, comme les boulevards Jomhuri, Shahrak e San’ati, et Resalat Boulevard, la place Jahad Square, les bazars et centres commerciaux ont fermé.

Lire le reste de cette entrée »





Protestation à Marivan contre la peine de mort

10 10 2012

Lundi 8 octobre, un rassemblement était organisé à Marivan (Kurdistan d’Iran) contre les exécutions et la peine de mort.

Lire le reste de cette entrée »





Appel Urgent contre la condamnation à mort de Maryam Safieh Ghafouri

11 06 2012

soliranparis Blog

Appel Urgent  contre la condamnation à mort de Maryam Safieh Ghafouri.

9 Juin 2012 nouvelle parvenue d’Iran via le site Persian2English: APPEL URGENT A ACTION  – Pour la troisième fois en neuf jours de procès , la peine de mort prononcée contre Safieh Ghafouri – alias Maryam, a été confirmée , Maryan est une jeune femme de 28 ans qui a été  a été arrêté et accusé d’assassinat,  puis emprisonnée dans la prison d’Adel Abad à Chiraz depuis 2006, cette peine de mort était censée être réalisée, lorsqu’elle aurait atteint l’âge de 22 ans

Récemment, suite aux efforts de personnes bienveillantes et des avocats de Maryam Safieh Ghafouri les autorités judiciaires Iraniennes ont convenu de reporter l’ordre d’exécution pendant 10 jours afin de permettre à Maryam, d’avoir la possibilité d’obtenir un consentement de grâce de la famille de la victime pour épargner sa vie. La…

View original post 236 mots de plus





Renoncez à l’exécution d’Abdolreza Ghanbari !

29 03 2012

Campagne de Labourstart n partenariat avec l’Internationale de l’Education, la plus grande fédération mondiale de syndicats d’enseignants, représentant une trentaine de millions d’employés de l’éducation dans environ quatre cents organisations dans cent soixante-dix pays et territoires, à travers le monde.

Abdolreza Ghanbari, un conférencier de 44 ans de l’Université Payam Noure, a été arrêté à son domicile de Pakdasht le 4 Janvier 2010. Il a été accusé de Moharebeh (inimitié envers Dieu) pour avoir reçu des courriels non sollicités d’un groupe armé d’opposition auquel il n’appartient pas. Pendant sa détention à l’infâme prison d’Evin, professeur Ghanbari a été interrogé pendant 25 jours de suite et obligé d’avouer sous la contrainte à des accusations non prouvées. Nasrin Sotoudeh était son avocat jusqu’à ce qu’elle soit elle-même condamnée à une peine de six ans à la prison d’Evin pour « propagande contre le régime » et « actes contre la sécurité nationale ».

En 2007, le professeur Ghanbari avait déjà été détenu pendant 120 jours, interdit d’enseigner durant six mois et muté de Sari à Pakdasht. Prof Ghanbari n’a pas de connexions politiques connues. Il participait à des activités syndicales des enseignants jusqu’à la dissolution de son syndicat ITTA en 2007.

Lire le reste de cette entrée »