Les étudiants manifestent partout à l’ocassion du 16 Azar

7 12 2010

Dans un communiqué publié sur le site Rowzane le 7 décembre, l’Organisation de la Jeunesse Communiste (organisation de jeunesse du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran) indique qu’aujourd’hui, malgré les mesures de contrôle par les forces de répression et les nombreuses exclusions d’étudiants, des milliers d’étudiants ont manifesté à Téhéran et dans les autres villes pour protester contre la République Islamique.

Le communiqué de l’Organisation de la Jeunesse Communiste cite les premiers rapports reçus en fin de journée, comme par exemple :

– Téhéran : Deux à trois milles étudiants se sont rassemblés autour de l’Université de Téhéran. Toutes les rues autour de l’université étaient fermées par les forces de répression et les agents de police étaient à toutes les entrées de l’université.

A la faculté technique de Téhéran, 300 étudiants se sont rassemblés pour manifester vers 14 heures.

A l’Université Amirkabir, 50 étudiants ont été interdits d’entrée dans la matinée, sans que la police ne donne de raisons. Les portes de l’université étaient sous contrôle des forces de répression. Pourtant, des étudiants ont réussis à se rassembler et ont été entourés par les forces du Basidj.

A Qazvin, les étudiants de l’Université Azad se sont rassemblés et ont manifesté en direction de la mosquée. Plus de 2.000 personnes ont participé à la manifestation où les étudiants en colère scandaient des slogans.

A Mashhad, 500 étudiants de l’Université Azad ont manifesté.

A Rasht, les étudiants se sont réunis à la faculté à midi. Trois étudiants ont été arrêtés et pris en otage par les forces de répression qui ont déclaré qu’ils ne seraient libérés que si le rassemblement se dispersait. Les étudiants ont manifesté en scandant avec colère des slogans anti-gouvernementaux.

Abadan : Les étudiants sans carte d’étudiants n’ont pas pu entrer ce matin dans l’université. D’importantes forces de répression étaient autour de l’université.

Karaj : D’importantes forces de sécurité contrôlaient l’université Azad, mais un groupe d’étudiants a réussi à scander « les étudiants prisonniers politiques doivent être libérés ».

Kermanshah : La veille, 6 décembre, Saffar Harandi, un étudiant de l’Université Razi, a été exclu pour avoir écrit « mort au dictateur ». Aujourd’hui, des étudiants ont distribué des tracts appelant à la libération des étudiants emprisonnés. Les mercenaires ont attaqué les étudiants et les ont dispersés.

La veille, dans le quartier Ekbatan de Téhéran, des personnes sont montés sur les toits la nuit pour saluer la venue du 16 Azar en criant « mort au dictateur ».

Publicités

Actions

Information

One response

11 12 2010
Vague d’arrestations suite au mouvement étudiant du 7 décembre « Révolution en Iran

[…] Communiqué de l’Organisation de la Jeunesse Communiste du 7 décembre […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :