Déclaration de l’Organisation de la Jeunesse Communiste en solidarité avec la lutte en Turquie

12 06 2013

Vidéo : Déclaration de l’Organisation de la Jeunesse Communiste (organisation de jeunesse du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran)en solidarité avec le soulèvement en Turquie (en anglais) :

Lire le reste de cette entrée »





Message au peuple syrien du PCOI

30 05 2012

Message du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran au peuple syrien, 29 mai 2012 :

Les crimes du régime de Bashar al-Assad et en particulier les scènes atroces du massacre de la population et des enfants à Houla touche profondément chaque être humain. Nous vous embrassons et partageons profondément votre indicible douleur. L’humanité n’oubliera jamais les atrocité du régime d’Asssad ni votre lutte héroïque.

Nous luttons nous aussi contre un des plus ignoble soutien du régime d’Assad, la République Islamique d’Iran, qui multiplie ses crimes depuis 35 ans. Le témoignage des atrocités du régime d’Assad renforce et intensifie la lutte de la population d’Iran contre la République Islamique qui est aussi un de vos plus grands ennemis.

Lire le reste de cette entrée »





Message du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran à la population de Syrie

1 07 2011

Message du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran à la population de Syrie, 23 juin 2011 :

A l’honorable et révolutionnaire population de Syrie

Vos courageuses luttes face à l’une des pires répressions et d’un des plus brutal régime de notre époque ont suscité l’admiration et la solidarité du peuple du monde. La population d’Iran suit cependant avec encore plus d’enthousiasme et d’attention les tentatives des femmes et des hommes de Syrie pour en finir avec le régime de Bashar Al-Assad et la clique dirigeante criminelle en Syrie puisque le régime de Syrie est l’allié du régime islamique d’Iran et que le renversement d’un de ces deux régimes provoquera une vague de joie et de succès, en particulier chez la population opprimée de ces deux pays.

Permettez-moi, au nom de la population d’Iran, pays qui fut en fait à l’avant-garde des révolutions héroïques dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient avec le soulèvement en 2009 contre le régime islamique, exprimer ma solidarité avec vous, la population révolutionnaire de Syrie. Nous et la population d’Iran condamnons fermement les effroyables crimes du régime d’Al-Assad et de l’armée contre vous et nous nous tenons clairement à vos côtés. Nous savons très bien que le régime islamique d’Iran a mis et continue de mettre toute sa force pour maintenir le régime bestial de Al-Assad et soutenir les courants islamistes criminels comme le Hamas et le Hezbollah. Nous avons toujours condamné l’axe du crime et de la terreur dirigé par la République Islamique d’Iran, et soutenu les luttes de la population de Palestine sous la domination des gangs criminels islamistes.

Lire le reste de cette entrée »





La lutte au Moyen-Orient

12 04 2011

Petit résumé des luttes au Moyen-Orient publié dans « Communisme-Ouvrier n°8 », bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière qui peut être téléchargé en PDF à cette adresse

Egypte : Face à la contre-révolution

Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, des milliers d’Egyptiennes se sont rassemblées Place Tahrir au Caire pour revendiquer l’égalité. Le lendemain, l’armée est intervenue et dix-huit femmes au moins ont été arrêtées par les militaires. Selon l’organisation Amnesty International, les manifestantes ont été frappées avant de subir des décharges électriques, forcées à se déshabiller et photographiées par les soldats. Elles ont ensuite été soumises à des tests de virginité et menacées d’être accusées de prostitution si ceux-ci se révélaient négatifs. Fin mars, au nom de la « stabilité du pays », le gouvernement a sorti un projet de loi pour interdire les manifestations et les grèves. Il apparaît de plus en plus clairement que si Moubarak est parti, le but des militaires au pouvoir est de rétablir « l’ordre », de reconstruire l’appareil d’Etat de la bourgeoisie, sa terreur et ses forces de répression pour écraser toute contestation et en particulier les luttes ouvrières. Aussi, le 1er avril, des dizaines de milliers de manifestant(e)s se sont à nouveau rassemblés Place Tahrir au Caire pour lutter face à la contre-révolution militaire.

Syrie : Intensification des luttes et de la répression

Commencées à Deraa, au sud du pays, à la mi-mars, les protestations n’ont cessées de s’intensifier en Syrie, touchant début avril la plupart des villes du pays, y compris la capitale Damas et les villes kurdes du nord. A chaque manifestation, le régime de Bachar al-Assad répond par une répression violente, avec à chaque fois des centaines d’arrestations, de blessés et même plusieurs dizaines de morts. Dans la région kurde, où la population est privée de la nationalité syrienne par le régime nationaliste arabe, la population a pour slogan « Nous ne voulons pas seulement la nationalité mais aussi la liberté » , ailleurs, comme à Deraa, où le siège du Parti Baas a été incendié le 21 mars, on crie « plutôt la mort que l’humiliation ».

Lire le reste de cette entrée »





Sur les révolutions en Egypte, Tunisie et en Iran

6 03 2011

Article de Mostafa Saber, membre du Comité Central et du Bureau Politique du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, sur les révolutions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord :

1.Les révolutions en Egypte, en Tunisie et bien sûr en 2009 en Iran, malgré leurs différences et leurs spécificités, ont des caractéristiques historiques et universelles communes. Caractériser ces révolutions (dans le contexte des mouvements récents révolutionnaires et d’opposition au Yémen, en Algérie et en Jordanie) comme des événements du « monde islamique », du « monde arabe » ou comme « régional » (Moyen-Orient et Afrique du Nord) explique certains aspects de ces évènements, mais ignore leurs caractéristiques essentielles et déterminantes. Ces mouvements et révolutions populaires sont l’étendard d’une nouvelle ère radicale et révolutionnaire à l’échelle mondiale. C’est une nouvelle page de l’histoire de la lutte des classes à l’ère du capital globalisé, et en apparence, cela n’a pas encore un impact mondial plus important que la « fin de la guerre froide » et le « 11 septembre », il n’en aura pas moins que ces deux événements. La différence c’est que si la « chute de l’Union Soviétique » et la « guerre au terrorisme » étaient dans le cadre de la lutte entre différents pôles bourgeois, et ont servi de tremplin à la réaction et au recul, les révolutions récentes se dressent contre ces évolutions réactionnaires et marquent le  début d’une période de participation large et directe de la classe ouvrière et de la population révolutionnaire dans la mise en place de changements sociaux mondiaux.

2. Ces révolutions et transformations mentionnées plus haut ont tout d’abord surgit dans le contexte économique et politique du capitalisme mondial de la fin du 20ème siècle et du début du 21ème siècle, en particulier celui des dix dernières années.  Les causes fondamentales de ces changements -la révolution technologique continue (depuis les années 1970), l’expansion rapide et sans précédent du capitalisme et du marché mondial à un niveau où des milliards d’êtres humains à travers le monde partagent le même sort d’esclaves salariés- se développent toutes. D’un côté, il y a un renforcement de la crise économique mondiale, une expansion exponentielle de la pauvreté relative, une explosion sans précédent du nombre de chômeurs, d’affamés et de personnes dépourvues de droits, dans la population. De l’autre, il y a une expansion historique de la richesse accumulée, une oligarchie de banques et d’institutions financières, une poignée de multimilliardaires, qui tous volent les êtres humains et pillent l’environnement naturel.

Lire le reste de cette entrée »





« Journée de la colère » en Irak : Répression des manifestations

27 02 2011

Communiqué de nos camarades du Parti Communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak à propos de la répression de la journée de la colère le 26 février 2011.

Les milices du pouvoir nationaliste et religieux tuent plusieurs manifestants, en blessent grièvement des dizaines et utilisent la force brutale pour réprimer les manifestants lors du Jour de la Colère en Irak.

Manifestation à Mosoul

Malgré le couvre-feu dans la capitale Bagdad, des immenses foules de gens sont sorties le 25 février, à pied, vers la Place Tahir, qui était complètement bouclée par de hautes barrières en béton et des centaines de miliciens partout. Dans d’autres régions de l’Irak, des manifestations similaires ont eu lieu dans les villes de Mosoul, Fallouja, Hawija et Souleimaniye pour revendiquer la fin du chômage, de la faim, de la pauvreté et des coupures d’électricité, de l’eau potable et demander des comptes aux responsables de la corruption et des meurtres, les libertés et la fin des lois terroristes. Les milices du pouvoir ont affronté les manifestants en ouvrant le feu, en tuant des dizaines. A Hawija, ils ont tué quatre manifestants, cinq à Mossoul et d’autres encore à Fallouja et Al Anbar. Deux manifestants ont aussi été tués par les milices des partis au pouvoir dans la ville de Souleimaniye et les milices ont attaqué la foule avec des matraques, blessant grièvement de nombreux manifestants.

Lire le reste de cette entrée »





Les travailleurs égyptiens solidaires des travailleurs américains

22 02 2011

Alors qu’un formidable mouvement révolutionnaire enflamme déjà tout le Maghreb et tout le Moyen-Orient, au Wisconsin (Etats-Unis), par dizaines de milliers, les travailleuses et les travailleurs manifestent contre le projet de rigueur budgétaire et d’austérité du gouverneur Scott Walker et sa volonté de remettre en cause la convention collective et les droits syndicaux des salarié(e)s de la fonction publique. Samedi 19 février, ce sont, selon la presse, 68.000 travailleurs et travailleuses qui ont manifesté à Madison, la capitale de l’Etat. Sur les pancartes ils avaient des slogans comme « Hosni Walker », « Un dictateur au tapis, un autre à abattre », avec la photo de Walker à côté de celle de Moubarak apparus après que Scott Walker ait menacé de faire appel aux gardes nationaux pour disperser les manifestants.

Le 20 février, Kamel Abbas a lancé un message de solidarité au nom des syndicats indépendants d’Egypte aux travailleurs du Wisconsin :

Traduction de l’intervention (d’après la traduction anglaise) :

Je vous parle depuis un lieu très proche de la Place Tahir au Caire, la « Place de la Libération », qui était le coeur de la révolution en Egypte. C’est une place où de nombreux de nos jeunes ont payé de leurs vies et avec le sang la lutte pour nos justes droits.

Depuis cette place, je veux que vous sachiez que nous sommes à vos côtés comme vous avez été à nos côtés.

Je veux que vous sachiez qu’aucun pouvoir ne peut faire face à la volonté des gens lorsqu’ils croient en leurs droits. Lorsqu’ils lèvent fortement et clairement leurs voix et luttent contre l’exploitation.

Lire le reste de cette entrée »