Iran – Afghanistan : une même barbarie

16 08 2010

Dépêche AP du 16 août : un couple d’amoureux exécutés par lapidation en Afghanistan… En luttant pour la libération de Sakineh et pour l’abolition de la lapidation en Iran, nous luttons aussi pour la fin de ces pratiques barbares dans le monde entier. Une révolution féminine en Iran, qui briserait l’apartheid sexiste dans ce pays, ouvrirait d’ailleurs d’immenses perspectives pour la liberté des femmes partout dans le monde ! A bas les talibans, à Kaboul comme à Téhéran !

Un jeune couple a été lapidé à mort dimanche dans le nord de l’Afghanistan par des militants talibans qui l’accusaient d’adultère, a-t-on appris lundi auprès de la police locale.

Les faits se sont déroulés dans le district de Dasht-e-Archi dans la province de Kunduz. La jeune femme, Sadiqa, 20 ans, était fiancée à un autre homme, a rapporté le général Abdul Raza Yaqoubi, chef de la police provinciale. Le jeune homme, Qayum, 28 ans, avait quitté sa femme pour s’enfuir avec elle, et le couple s’était réfugié dans la maison d’un ami il y a cinq jours, selon le chef du gouvernement du district, Mohammad Ayub Aqyar.

Ils ont été découverts dimanche par des militants talibans qui les ont lapidés à mort devant une foule de quelque 150 hommes. La jeune femme a d’abord été lapidée, puis son compagnon a été ensuite amené et a subi le même sort une demi-heure plus tard, selon Mohammad Ayub Aqyar. Selon lui, la lapidation avait été ordonnée par deux chefs talibans locaux.

Un porte-parole du gouvernement provincial a condamné ces actes « contraire aux droits de l’Homme et à toutes les conventions internationales ». « Il n’y avait pas de tribunal. C’était cruel », a expliqué Mabubullah Sayedi.

Ces exécutions sommaires ordonnées par les talibans interviennent alors que les organisations internationales des droits de l’Homme s’inquiètent des tentatives du gouvernement de Kaboul pour ouvrir des négociations avec certains talibans pour tenter de ramener la stabilité dans le pays.

Sous le régime fondamentaliste des talibans, renversé fin 2001, les femmes n’étaient pas autorisées à sortir sans un chaperon masculin et les exécutions publiques pour de supposées violations des préceptes du Coran étaient courantes.

L’exécution par lapidation reste un châtiment légal dans certains pays comme l’Iran qui invoque la charia, la loi islamique, même si les défenseurs des droits de l’Homme arguent que le Coran n’a jamais prescrit de punir l’adultère par la lapidation.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :