Maryam, Azar, Kobra, d’autres condamnées à la lapidation

24 08 2010

Article publié par Elle le 24 août 2010 :

N’oublions pas que Sakineh Mohammadi Ashtiani n’est pas la seule femme menacée de lapidation dans les couloirs de la mort iraniens. Selon Amnesty International, il y aurait actuellement trois hommes et huit femmes menacés d’un tel supplice (1).

Le nouvel avocat de Sakineh, Javid Kian, tire même la sonnette d’alarme : trois autres de ses clientes pourraient être exécutées ces jours-ci, pendant que la communauté internationale est focalisée sur le cas de Sakineh. Dans une interview avec le site d’opposition iranien, Roozonline.com, il alerte notamment sur le sort de Maryam Ghorbanzadeh, dont la condamnation à la lapidation a été commuée en pendaison il y a deux mois. Maryam Ghorbanzadeh a elle aussi été accusée d’adultère et de complicité du meurtre de son mari, un homme jaloux qui l’enfermait dans sa maison. Enceinte de trois mois lors de son arrestation, elle a subi un avortement forcé à six mois de grossesse car une femme enceinte ne peut être exécutée en Iran. « Elle peut être tuée d’un moment à l’autre », alerte Javid Kian.

Une autre de ses clientes, Azar Bagheri, est en prison depuis qu’elle a 14 ans. Elle en a 24. D’appel en appel, elle a été condamnée six fois à la lapidation. Son mari, pour se débarrasser d’un homme à qui il devait de l’argent, a fait croire qu’il l’avait surprise avec lui. Il a finalement été prouvé qu’elle n’avait jamais eu de relation avec cet homme. Et sa sentence a été commuée en 100 coups de fouets, avant qu’elle soit renvoyée devant la Cour Suprême. « Si la Cour maintient la peine, elle sera libre. Mais les 100 coups de fouets sont donnés sur la peau nue et peuvent provoquer des dommages irréversibles à la colonne vertébrale », explique l’avocat.

Enfin, Kobra Babai est elle aussi menacée de lapidation, après que son mari suspecté d’homosexualité ait été exécuté à la prison de Tabriz. « Elle aussi pourrait être exécutée à tout moment », souligne l’avocat, qui en appelle à la mobilisation internationale. Au-delà de l’usage de la lapidation, l’Iran pointe à la deuxième place derrière la Chine pour l’utilisation massive de la peine capitale: 388 personnes y ont été exécutées l’année dernière.

(1) Le Comité International Contre la Lapidation a dénombré 22 noms de personnes actuellement condamnées à la lapidation en Iran.


Actions

Information

One response

7 10 2010
Affiches pour le 10 octobre, journée mondiale contre la peine de mort « Révolution en Iran

[…] a été pendue, ne les laissez pas lapider Maryam […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :